Messe Noire de Eric Weston (1981)    03 Janvier 2019     

Pour que notre début d'année soit encore meilleur (ce qui est franchement difficile à concevoir), nous n'avions plus qu'une seule chose à faire : vous proposer un film d'horreur de l'année 1981. Nous ne vous avons honteusement proposé qu'un seul film de 1981 durant toute l'année 2018 (La Maison près du Cimetière en avril), et tenions donc à vous prouver que nous n'avons pas oublié notre année fétiche. Voici donc Messe Noire.

Stanley Coopersmith est élève dans une école militaire où il n'est malheureusement pas très populaire. Ses camarades ne ratent pas une occasion de l'embêter et de lui faire passer un sale quart d'heure. Mais le jour où Stanley trouve un vieux grimoire de magie noir emmuré dans un recoin de la chapelle du campus, il pense avoir enfin trouvé un moyen de leur rendre la monnaie de leur pièce.

Lors de notre premier passage en revue rapide des films de 1981 nous n'avions pas repéré celui-ci. C'est totalement par hasard que nous sommes tombés dessus, au détour d'un article lu dans notre magasine favori, et nous nous sommes alors empressés de sauter dessus. Et Messe Noire s'est avéré être un petit film d'horreur assez original et particulier comme nous n'en avons pas croisé si souvent que ça. Le film est tout d'abord bien ancré dans son époque avec l'utilisation d'un ordinateur dans le déroulement de l'intrigue. Et qui dit ordinateur en 1981 dit forcément grosse machine pas très puissante et aux graphismes terriblement datés.

Mais daté ne signifie évidemment pas mauvais, mais plutôt lourdement chargé en souvenirs et en charme. Stanley subit le harcèlement de ses camarades et ne réfléchit pas bien longtemps avant de se plonger tête la première dans son grimoire maléfique. Mais il aborde le sujet de manière méthodique et technologique, ce qui donne lieu à quelques scènes amusantes. Pour le reste Satan et ses minions sont à l'oeuvre et s'en donnent à coeur joie (surtout ses amis les cochons) pour tourmenter ceux qui entourent Stanley Coopersmith. Rien de fou à l'horizon, mais Messe Noire est raisonnablement divertissant et suffisamment bien construit pour nous tenir en éveil un peu plus de quatre-vingt-dix minutes.

Sans atteindre des sommets d'horreur, de sursaut ni de frissons, Messe Noire (Evilspeak en version originale), est un sympathique film de 1981 méritant bien une petite pastille jaune. Notre année 2019 commence définitivement sur les chapeaux de roues et vous feriez bien de ne pas trop y prendre goût. De belles pastilles orange et rouges nous attendent et nous ne sommes pas à l'abri de tomber sur le pire film de tous les temps !

Arflane