Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
Puppet Master
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
David Schmoeller (1989)
   08 Janvier 2020  

2020 sera peut-être l'année d'un grand accomplissement. Nous aimons vous proposer des franchises horrifiques et lorsqu'on débute une franchise, il est toujours bien de l'achever. Et la franchise à laquelle nous nous attaquons aujourd'hui n'a pas moins de dix-huit films à son actif. Nous ne vous garantissons pas de tous les passer en revue cette année, mais nous allons tenter de vous en proposer régulièrement un, histoire de ne pas vous laisser languir inutilement, nous savons à quel point vous êtes impatients !

Andre Toulon est parvenu à dompter les anciens pouvoirs égyptiens permettant de donner vie aux poupées de sa création. Ce pouvoir attise forcément les convoitises et l'homme préfère se suicider après avoir caché son secret. Quelques années plus tard, un groupe de médiums, tous doués d'un pouvoir différent, se retrouvent dans la grande demeure où Toulon s'était donné la mort, car l'un d'entre eux est parvenu à mettre la main sur le fameux secret.

Soyons honnêtes, Puppet Master à beau daté de 1989, nous ne l'avions jamais vu avant de songer à vous le proposer. La franchise nous était connue (nous ne savions pas qu'elle était constituée d'autant de films) mais nous n'avions jamais vraiment envisagé de nous y plonger. Peut-être sera-ce l'occasion pour vous aussi de les voir, même si nous doutons que les dix-huit films valent le détour. Mais avant de tirer à boulets rouges (et à pastille rouges) sur les vilaines petites poupées, occupons-nous déjà du premier volet de la saga, celui qui nous offre une petite panoplie de créatures toutes plus voraces et amusantes que la précédente.

L'intrigue de Puppet Master est relativement simple et situe l'action dans une grande demeure en bord d'océan. Les protagonistes vont gentiment tourner en rond dans les différentes pièces de la maison, laissant tout loisir aux poupées de les trouver et de les éliminer. Quelques rebondissements viennent bien chahuter cette mécanique bien rôdée et permettent au spectateur de ne pas s'ennuyer trop tôt dans le film. Heureusement les interventions des poupées, relativement bien intégrées par rapport au budget probable du film, apportent un peu d'humour et de légèreté, sans parler des penchants du couple de médium, plus intéressés par les frasques sexuelles des précédents occupants des lieux que par l'affaire qui est censée les avoir amenés ici.

Autant dire qu'on n'en apprend pas vraiment beaucoup sur Andre Toulon et ses pouvoirs, mais sans doute qu'il était prévu dès le départ que la révélation finale attendrait le dix-septième et dernier film (le dix-huitième étant un remake). Mais Puppet Master est divertissant et vaut le coup d'oeil, ne serait-ce que pour la panoplie de poupées proposée. Nous lui remettons une petite pastille jaune et attendons de voir ce que la suite nous réserve, non sans une certaine appréhension.

Arflane