Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
Le Masque de la Mort Rouge
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
Roger Corman (1964)
   24 Février 2020  
Le Masque de la Mort Rouge sur IMDb  

Considéré comme meilleur film de l'année 1964 par le site complex.com, Le Masque de la Mort Rouge est également le premier film de Roger Corman a faire son apparition sur notre blog. Non que nous ayons tenté de l'éviter jusque-là, mais l'homme a surtout oeuvré entre 1955 et 1971, et notre blog ne contient pas encore énormément de fims de cette période (seulement vingt-deux films à ce jour). Nous ne promettons pas d'ajouter tous ses films d'horreur dans les mois à venir, mais il serait étonnant que nous ne croisions pas à nouveau sa route un jour ou l'autre.

Le prince Prospero règne en maître dans son château et dans les terres alentours. Il dispose comme bon lui semble des vies des paysans sur ses terres et invite des nobles des environs pour faire la fête et se divertir. Lors de sa dernière visite dans le village de Catania, il fait prisonnier deux hommes, enlève une femme et part rapidement se réfugier dans son château lorsqu'il constate que la mort rouge a fait une victime. Enfermé derrière ses remparts, il pense être en sécurité, mais rien n'est moins sûr.

À chaque fois que nous abordons l'un des films de cette liste des meilleurs films de chaque année, nous ressentons une pression quelque peu intimidante. Car oui, le meilleur film d'horreur de chaque année est bien censé recevoir une pastille verte assurée ... non ? Heureusement pour nous, Les Innocents, que nous avons ajouté au blog en juillet 2018, a déjà reçu une pastille jaune et fait donc clairement jurisprudence en la matière. Oserons-nous, un jour, attribuer une pastille orange à un film de la liste ? C'est encore une autre histoire.

Le Masque de la Mort Rouge possède une qualité majeure en la personne de Vincent Price. L'homme, dont nous sommes devenus de grands fans à force de le croiser et d'apprécier ses prestations, porte une nouvelle fois le film sur ses épaules. Resplendissant dans son rôle de prince Prospero, il déborde de dédain et de supériorité vis à vis des autres personnages. Tous sauf Francesca, la jeune femme enlevée dans le village, qu'il semble respecter pour sa pureté. Le reste du casting est particulièrement copieux vu le nombre de figurants, et parmi les têtes connues, citons Patrick Magee, déjà croisé dans Le Chat Noir de Lucio Fulci.

Le Masque de la Mort Rouge est définitivement divertissant, Corman et Prospero étant bien décidés à ne pas laisser leurs invités s'ennuyer un seul instant. Beaucoup d'agitation et d'action à défaut de voir une tonne de rebondissements. Car le film repose sur une promesse double, longtemps retenue. La promesse d'une mort rouge, qu'on nous dit dévastatrice ; celle de mystérieuses pratiques sataniques. Et sur ces deux sujets, qui sont ceux qui devraient nous fournir l'essentiel de l'horreur du film, la promesse n'est pas vraiment tenue. Bon film, bon divertissement, bonne prestation de Price, réalisation parfois inspirée de Corman, mais malheureusement pas follement bon film d'horreur.

Nous remettons donc une pastille jaune au Masque de la Mort Rouge pour ses nombreuses qualités mais ne pouvons aller au-delà, car le film est plus film d'aventure, de cape et d'épée, qu'il n'est d'horreur.

Arflane