Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
High Moon
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
Josh Ridgway (2018)
   13 Janvier 2020  

L'un des genres de l'horreur qu'on croise assez rarement (essentiellement parce qu'on n'est jamais parti spécialement à sa recherche), est celui du western. Nous n'en avons d'ailleurs que très peu dans notre blog (Bone Tomahawk, fier représentant de sa catégorie), ce qui va certainement nous pousser, prochainement, à nous lancer dans une semaine thématique. Le film qui nous aura fait prendre conscience de ce sérieux manquement à notre devoir s'intitule High Moon, un faux western, mais son mérite n'en est pas amoindri pour autant.

Colt est à la poursuite d'un groupe de loups-garous responsables pour la mort de sa femme. Il retrouve leur trace et parvient à les battre dans un affrontement final épique. Plus de cent-cinquante ans plus tard, pour une raison inexpliquée, les loups-garous et Colt reviennent à la vie et reprennent leur lutte au coeur d'une petite bourgade des Etats-Unis dont les habitants vont rapidement se sentir de trop.

Étrange film que celui-ci ! Nous pensions, comme dit plus haut, avoir affaire à un western, mais nous nous sommes alors rendu compte, après une petite scène d'introduction pleine de combats, fusillades et duels plus ou moins westerniens, que l'intrigue se déroule en fait dans un contexte bien contemporain et moderne. Déception ? Pas forcément vu que les mauvais westerns horrifiques ont tendance à être vraiment terriblement mauvais, et le fait que High Moon ne se déroule pas au 19ème siècle nous évite potentiellement une sérieuse purge. Reste donc un film d'action parsemé de scènes de combats (comme on en voyait partout dans les années 1990, lorsque les arts-martiaux asiatiques étaient ce qui se faisait de mieux en matière de divertissement) et de traits d'humour autour des problèmes d'adaptation de Colt à son époque (à grands coups de chevaux mécaniques et autre évocation d'Internet).

Certains acteurs s'en sortent honorablement pendant que d'autres sont terriblement mauvais, et au milieu de tout ça on retrouve Sean Patrick Flanery, un autre de ces acteurs s'étant égarés à force de mauvais films et de manque de chance. High Moon se résume donc en une suite d'affrontements plus ou moins réussis (et plus ou moins comiques du coup) entre des loups-garous qu'on ne voit jamais se transformer (par manque d'effets spéciaux et de moyens) et d'humains absolument pas préparés à ce qui les attend. Seul Colt, en bon héros qu'il est, parvient à tirer son épingle du jeu. Un peu d'humour, de l'action, pas d'horreur et peu de jeu d'acteur, c'est en gros ce que vous réserve High Moon.

Nous lui remettons une pastille orange et espérons trouver de vrais bons westerns horrifiques prochainement afin de vous les soumettre et vous convaincre que la poussière du far ouest détient bien un certain potentiel.

Arflane