Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
Destination Finale 3
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
James Wong (2006)
   30 Mars 2016  

Trois années de plus et James Wong revient aux commandes de Destination Finale 3. Un troisième volet sur lequel plane la première contre-performance de la série, le risque d'être ce premier film qui plonge la franchise dans la médiocrité !

Wendy et ses amis passent une soirée dans une fête foraine. Après quelques détours dans des attractions secondaires, ils se dirigent vers le clou de la soirée, les montagnes russes ! Mais juste avant le démarrage, Wendy a un flash prémonitoire et voit son que son wagon va dérailler et que tous ses occupants vont y passer. Elle parvient à en descendre juste à temps, entraînant à sa suite quelques-uns de ses amis. Mais les autres occupants du wagon meurent bel et bien dans l'accident. Mais les survivants commencent alors à mourir les uns après les autres, comme si la mort n'en avait pas fini avec eux.

Après deux premiers volets plutôt réussis, Destination Finale 3 doit relever le défi du renouvellement et de la pérennité. Et nous constatons d'entrée de jeu que le casting est à nouveau composé exclusivement d'adolescents (enfin des adulescents, comme toujours), comme si le casting plus hétéroclite du deuxième n'avait pas obtenu les faveurs du publique ou des producteurs. Pour le reste la structure d'ensemble reste évidemment la même, avec cette introduction présentant les protagonistes, suivie d'un gros incident si possible extrêmement graphique et gore pour bien marquer les esprits, puis tout le déroulement de l'intrigue où chaque survivant a droit à sa petite scène et à son immanquable mort.

Et malheureusement pour le spectateur, à moins qu'il s'agisse de son premier Destination Finale, aucune surprise n'est au programme de ce troisième film. Destination Finale 3 reprend à la lettre la recette de la franchise et se contente d'enquiller les mises à mort en tentant, juste à ce moment-là, d'être original et sanglant. Et vu qu'il est particulièrement difficile, après trois films, d'avoir des idées aussi originales et de les enchaîner de manière aussi fluide et pleine de coïncidences, les scénaristes ont décidé d'ajouter un petit jeu de piste photographique qui simplifie tout et plombe définitivement le semblant d'enquête (travail de sape qui avait débuté dans le deuxième volet avec les flashs à répétition de l'héroïne).

Destination Finale 3 rempli le cahier des charges de la série et devrait donc vous plaire si les deux premiers vous ont plu et que vous ne cherchez qu'à vous divertir sans trop réfléchir. Si tels étaient nos critères, nous lui aurions immédiatement remis une nouvelle pastille orange, mais nous sommes obligés d'être un peu plus exigeants que ça et devons donc tenir compte de la faiblesse scénaristique de ce troisième opus et de l'abus de raccourcis scénaristiques. Divertissant mais définitivement prévisible, Destination finale ne récolte donc qu'une pastille orange.

Arflane