Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
Le Désosseur de Cadavres
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
William Castle (1959)
   13 Mai 2016  

L'un des principaux problèmes du cinéma d'horreur depuis la nuit des temps, est le manque d'originalité de ses intrigues et scénarios (les acteurs incompétents et les effets spéciaux ratés en sont deux autres, mais nous en parlerons lors d'un prochain article). Car oui, tous les films de créatures se ressemblent un peu, tous les slashers également, sans parler des home invasion ou des rape and revenge (et les found footage sont évidemment hors catégorie). Donc lorsqu'on a la chance de croiser un film un peu original, avec un scénario sortant quelque peu de l'ordinaire, on remercie Phobos et on en profite. Le Désosseur de Cadavres est un de ces films.

Le Dr. Warren Chapin est médecin légiste et scientifique à ses heures. Il s'intéresse tout particulièrement à un phénomène qu'il pense avoir détecté qui survient à un moment de grande peur et pouvant provoquer la mort. Une rencontre fortuite va lui fournir une excellente opportunité de pousser ses expérimentations un peu plus loin, même si pour cela il doit agir de manière immorale. Le Dr Chapin va-t-il parvenir à ses fins ? Et à quel prix ?

Nous vous proposons un film avec un scientifique un peu fou et nous osons vous parler d'originalité ? La preuve une nouvelle fois que tous les films se ressemblent. Mais Le Désosseur de Cadavres (rien que le titre vaut le détour) parvient tout de même à nous proposer quelque chose de nouveau dans son intrigue vu que ce scientifique s'intéresse à une "créature" bien particulière. Le personnage principal, incarné par un Vincent Price bien plus à son aise que dans La Mouche Noire, est ambivalent et nous montre qu'il est prêt à presque tout pour atteindre ses objectifs.

Vincent Price porte le film sur ses épaules, et est grandement responsable de la qualité de l'ensemble. Il nous traîne à sa suite dans son laboratoire et nous n'avons d'autre choix que d'accepter ses choix en espérant qu'ils ne le mèneront pas droit dans le mur (ou à la mort). Des quatre films de la semaine nous estimons que Le Désosseur de Cadavres est le meilleur et le plus agréable à regarder. Moins amusant que La Mouche Noire ou le Blob, avec leurs effets spéciaux vieillissants, et doté d'une intrigue moins basée sur le suspens que Macabre, mais l'alchimie opère et la qualité est au rendez-vous.

Nous avons même hésité un instant à lui remettre une pastille verte, mais avons finalement opté pour une grosse pastille jaune. C'est avec Le Désosseur de Cadavres que nous concluons notre semaine consacrée à ces quatre films de la fin des années 1950, quatre films que le héros du roman 11.22.63 de Stephen King va voir au cinéma (au drive-in pour être précis). Nous espérons que ces vieux films vous auront intéressé autant que nous, mais promis, nous allons nous concentrer un peu plus sur l'actualité dans nos prochains articles.

Arflane