Warning: Use of undefined constant ph_articles - assumed 'ph_articles' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17

Warning: Use of undefined constant nomarticle - assumed 'nomarticle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 17
The Dead Don't Die
de
Warning: Use of undefined constant ph_articles_real - assumed 'ph_articles_real' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant noid_article - assumed 'noid_article' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29

Warning: Use of undefined constant don - assumed 'don' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/92ade7e3363aa5b9cbccd9aa44530f20/web/passionhorreur/article.php on line 29
Jim Jarmusch (2019)
   07 Octobre 2019  

Nous vous en avions parlé au moment de diffuser sa bande-annonce sur notre page Facebook, The Dead Don't Die, une comédie-horrifique de zombies, avait fait l'ouverture du festival de Cannes 2019. Un événement en soi, mais en aucun cas une garantie d'un bon film, malgré un casting forcément alléchant (Murray, Driver, Sevigny, Buscemi et surtout Fessenden). Il nous fallait y jeter un oeil, impossible de laisser Jim Jarmush s'emparer ainsi d'un genre qu'on connaît bien sans y ajouter notre petit grain de sel.

La petite ville de Centerville, qui est un coin paisible où il ne se passe jamais rien, va soudain connaître une série d'événements extrêmement étranges qui vont provoquer un remaniement dans la population locale. Les morts reviennent à la vie (ou à la non-vie) et ils ont faim.

Une petite ville et des zombies qui sèment la pagaille ? Entrée en matière classique. Mais nous avons affaire à une comédie-horrifique avec un casting solide, la force du long-métrage doit donc résider dans l'humour et les dialogues. Et tout commence plutôt bien en effet avec un duo Bill Murray - Adam Driver qui semble pouvoir bien fonctionner. Mais The Dead Don't Die n'est pas comme toutes les autres comédie-horrifiques de zombies que vous croiserez sur votre plateforme de streaming (ou ailleurs), et c'est certainement une volonté de Jim Jarmush afin de se distinguer de la concurrence. Après tout il n'avait probablement pas comme ambition de faire un film comme les autres.

Mais quelles sont alors les spécificités de The Dead Don't Die ? Deux caractéristiques sautent aux yeux rapidement : le rythme et le genre d'humour. Le rythme est très lent et les personnages semblent tous avoir avalé une bonne grosse dose de Valium. Personnellement, si je me retrouve au milieu d'une "invasion" de zombies, j'aurai plutôt tendance à prendre mes jambes à mon cou ou à m'agiter sérieusement. Eux restent particulièrement calmes, belle preuve de sang-froid. L'humour, quant à lui, est basé sur la répétition. Jarmush semble convaincu que lorsqu'on entend une phrase plus de trois fois cela devient terriblement hilarant. Et vu que l'humour est souvent une question de rythme, The Dead Don't Die se tire tout seul une belle épine dans le pied en se contentant de répéter les mêmes répliques sur un rythme trop lent.

Le film a parfois des faux airs de Twin Peaks ou de Fargo, mais juste de quoi nous donner envie de voir ce qu'en auraient fait David Lynch ou les frères Coen (voir même Quentin Tarantino par instants). The Dead Don't Die est une comédie-horrifique très médiocre, ne proposant pas grand-chose de neuf aux spectateurs. Le contexte écologique, les zombies qui sont obsédés par les activités qui les préoccupaient de leur vivant, rien de neuf sous le soleil de Centerville. Nous remettons une évidente pastille orange à The Dead Don't Die et tenteront peut-être de visionner Only Lovers Left Alive, son incursion dans l'univers des vampires.

Arflane