Cam de Daniel Goldhaber (2018)    05 Février 2019     

Comme promis dans notre article sur What Keeps you Alive, par pure curiosité également pour évaluer les goûts de la youtubeuse Spooky Astronauts (qui ne sait évidemment pas que nous parlons d'elle sur ce blog) et voir si What Keeps you Alive n'était qu'une erreur dans un top 10 autrement parfait (ce qu'il n'est pas vu qu'on y trouve également Bird Box !). Quoi qu'il en soit, voici aujourd'hui notre article consacré à Cam, un autre "petit" film, premier long-métrage de son réalisateur, que les fans de la série The Handmaid's Tale auront peut-être envie de voir pour son actrice principale.

Alice est une jeune femme qui tente de gagner sa vie en se consacrant à son activité de "camgirl". Elle propose des spectacles plus ou moins érotiques devant sa webcam et rivalise avec d'autres camgirls pour attirer l'attention et les dons des internautes. Alice, dont le pseudonyme est Lola_Lola, commence à avoir du succès et elle monte petit à petit dans la hiérarchie des camgirls les plus populaires. Jusqu'au jour où son compte échappe à son contrôle et qu'une femme lui ressemblant comme deux gouttes d'eau se fait passer pour elle. Alice va tenter de comprendre ce qui se passe et de reprendre le contrôle de sa vie.

Rassurez-vous tout de suite, Cam n'est pas un found footage ou un de ces films où nous ne voyons que des écrans, il s'agit bien d'un film "traditionnel" avec, par moments, des écrans, smartphones, affichages de webcam et compagnie. Et son sujet (et l'approche qui en est faite) est relativement original. Cette histoire tournant autour des camgirls aurait très facilement pu sombrer dans du porno soft pour adulescent excité, mais le trio de scénaristes a été vigilant et Daniel Goldhaber a su garder sa caméra pointée au bon endroit pour nous proposer une intrigue intéressante et une étude d'un phénomène bien réel : "que seriez-vous prêt à faire pour plaire, attirer l'attention, gagner plus d'argent, etc. ?".

L'interprétation est bonne, reposant essentiellement sur Madeline Brewer (Janine dans The Handmaid's Tale), mais le reste du casting la soutient parfaitement. La mise en scène est relativement simple, quelque peu limitée par le média régulièrement utilisé, mais elle est parfaitement appropriée au sujet et à ses codes. Cam est un bon film à l'horreur mesurée, mais n'ayant pas nous-même fait notre top 10 des films d'horreur de 2018, nous ne savons pas si nous l'aurions fait figurer dans nos dix films préférés. Quoi qu'il en soit, Cam reçoit une pastille jaune et nous rassure quelque peu sur les goûts de Spooky Astronauts et la validité (même si tout cela est hautement subjectif évidemment) de sa liste.

Arflane